AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mer 1 Sep - 17:29

    Cela faisait quelques jours deja que j'etais arrive a New-York. Je n'avais pas encore rencontre beaucoup de monde, mais les cours allaient bientot commence, j'esperais me faire quelques amis pour le temps ou j'allais rester dans la "Big Apple". En attendant, j'occupais mes journees en visitant la ville et ses alentours. J'avais deja trouve l'endroit que je preferais : Central Park, je pouvais y rester pendant des heures a me ballader dans les allees, a m'installer sur un banc en observant la faune et la flore autour de moi. Meme si ca n'avait rien a voir avec mon Irlande natale, j'y retrouvais un peu de calme en dehors de toute la circulation de la ville, meme si on pouvait toujours l'entendre au loin.

    Je n'etais pas du genre a passer ma journee au lit, au contraire j'aimais me lever tot pour profiter de la matinee pour faire un peu de sport ou d'autres choses de ce genre quand je ne travaillais pas bien sur. Mais ce matin, il etait deja presque 10h quand je mis un pied hors de mon lit. Je me fit couler un cafe pendant que j'allais passer un jogging dans le but d'aller faire un footing dans l'immense parc qui se trouvait au milieu de la ville.

    Apres avoir avale mon cafe, je mit mon iPod sur mes oreilles et partit en direction de ce fameux parc. Je commenca a courir des l'entree du parc en suivant les allees principales pour commencer. Je venais d'arriver au pont qu'on voit dans beaucoup de films et series americains quand je vis une jeune femme qui arrivait face a moi. Je ne connaissais personne dans cette ville, pourtant son visage ne m'etait pas inconnus. Je cherchais en vain a me rappeler ou je pouvais l'avoir deja rencontre.

    C'est au moment ou on arrivait a la hauteur l'un de l'autre que je la memoire me revint. J'avais neanmoins du chercher plusieurs annees en arriere pour me que ca arrive. Si je ne me trompais pas il s'agissait de Madjulinah, une jeune femme qui avait fait un echange scolaire dans mon lycee il y avait presque 10 ans maintenant. Je n'etais sure de rien, je pouvais me tromper bien sur, mais je decidai de tenter ma chance. Je m'arretai de courir.

    Madja ??!!


Dernière édition par Liam Carroll le Ven 3 Sep - 11:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mer 1 Sep - 22:18



Septembre. Le mois des bonnes résolutions, le mois des complexes. C'est la veille au soir aux alentours de trois heures du matin et après avoir englouti un paquet entier de chips tout en finissant un mojito raté que j'avais décidé de me remettre au sport. En une fraction de seconde, la grasse matinée du lendemain venait de se faire suppléer par une séance jogging dans le parc. Cette perspective me permit de trouver sereinement le sommeil et de ne pas rêver de cellulite et de triglycérides toute la nuit. Toutefois, je savais pertinemment comment tout cette histoire allait finir: avec un bon cookie bien gras au Central Perk. C'était le cas chaque année. Les bonnes résolutions ne sont pas faites pour être tenues, c'est la base de la base.

Sur les coups de onze heures du matin, j'étais sur le pied de guerre déguisée en déesse de la petite foulée. Short violet, top gris, baskets flambant neuves, j'étais prête à attaquer les chemins de Central Park. J'étais loin d'être une sportive assidue. Pour être honnête, je n'avais pas enfilé ma paire de tennis depuis le jour où ma copine Lana m'avait traînée dans la salle de sport tenue par sa tante pour tester une nouvelle plate-forme vibrante de la mortquitue, soi-disant révolutionnaire. Je m'étais laissée embarquer sans conviction. Cette journée avait finalement été instructive car j'avais enfin compris ce que je faisais subir à mes meilleures amies bactéries quand je leur faisais faire un tour sur l'agitateur du labo.

Après m'être lancée et avoir atteint mon "rythme de croisière", je laissai mon regard se poser sur le quinquagénaire de devant qui tentait de me tenir à distance en sifflant comme un pingouin asthmatique. J'aimais observer les gens lorsque je courrais et, plus globalement, lorsque je me faisais chier. J'avais trouvé la parfaite cible, ridiculement obstiné et obstiné dans l'art d'être ridicule. Mon nouvel ami jetait des regards réguliers derrière lui afin de vérifier que l'écart entre nous était suffisant puis reprenait sa course en couinant bruyamment. J'avais envie de lui foutre un spray de Ventoline dans la bouche.

Alors que, m'apprêtant à le dépasser, je préparais mon plus beau regard de victoire, j'entendis quelqu'un hêler mon nom. Il n'y avait pas vraiment de quiproquo possible, on ne pouvait pas dire que les Madja courraient les rues. Cet appel me sortit aussitôt de mes songes et me fit sursauter. Je trébuchai sur un bout de bois et manquai de me casser la gueule et de foncer dans un platane, au grand désespoir du vieil asthmatique qui me fixait avec des yeux de mérou des mers chaudes. Tout en reprenant mon équilibre, je me tournai vers l'origine du son. Mon regard se posa sur mon interlocuteur et je commençai à détailler du regard les contours de son visage. J'étais persuadée de le connaître mais ne savais plus quel nom correspondait à son image. Je détestais cette sensation semblable à celle qu'on ressent lorsqu'on a un mot sur le bout de la langue, en pire. Fronçant les sourcils, je scrutai les détails de ses traits pendant quelques longues secondes jusqu'à avoir l'illumination.

MADJA - Liam... Liam Carroll? C'est toi?


_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mer 1 Sep - 23:06

    J'avais prit l'habitude d'aller courir il y a des annees de ca, juste apres la mort de mon pere. Je me rendais generalement sur les chemins longeant les falaises autour de Galway, car rares etaient les fois ou je croisais quelqu'un, et je pouvais donc rester seul avec moi-meme. Quand je n'y allais pas pour courir, c'etait pour me ballader tranquillement. Faire son footing a Central Park etait completement different, car il etait rare qu'on y soit vraiment seul, meme si il s'agissait juste de croiser des inconnus.

    Pourtant, je preferais aller courir dans Central Parc que dans les rues comme je voyais souvent certains en faire. Au moins, je retrouvais de la verdure a perte de vue, si on omettait les moments ou je levais la tete pour apercevoir les buildings qui s'elevaient plus loin. Meme si j'aimais ecouter les sons environnants, je preferais avoir de la musique dans les oreilles quand je courrais, principalement car de cette facon-la, je n'entendais pas le bruit des voitures au loin et me sentais plus a la campagne qu'en ville.

    Je n'avais pas encore eu l'occasion de rencontrer beaucoup de monde en ville, et je commencais a me sentir un peu seul. Heureusement, la rentree universitaire avait lieu bientot, je pourrais ainsi lier connaissance avec les autres etudiants, meme si le fait qu'ils se connaissent pour la plupart n'allait pas faciliter les choses. Par chance, j'etais relativement sociable et esperait que ca allait m'aider.

    Mais, la chose a laquelle je ne m'attendais vraiment pas etait de rencontrer par hasard quelqu'un que je connaissais : Madja. Je veux dire, a l'epoque ou elle etait en echange scolaire dans mon college, je me rappelle qu'elle m'avait dit qu'elle vivait a New-York, mais en 9 ans les gens demenagent souvent, et puis c'est une ville tellement enorme que pour la rencontrer par hasard juste apres mon arrivee, il fallait presque que ce soit prevu.

    N'empeche, c'etait presque un miracle que je la reconnaisse encore apres tout ce temps passe. Quand on s'etait vu il y a presque une decennie, j'avais a peine 14 ans et elle un an de moins, c'etait donc inespere. D'ailleurs, a son regard, je peux dire qu'elle a du etre surprise et qu'elle eu du mal a me reconnaitre, meme si elle finit par dire mon nom avant de demander si c'etait bien moi.

    Eh oui c'est moi. Quelle surprise ! Jamais j'aurais imagine te revoir par hasard dans le plus grand parc de New-York !


Dernière édition par Liam Carroll le Ven 3 Sep - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Jeu 2 Sep - 0:56


J'étais très physionomiste. Encore heureux. Le cas échéant, je ne l'aurais jamais reconnu. Il avait énormément changé. Ses traits s'étaient durcis, étaient devenus plus carrés. Il avait vieilli en somme. Rien de bien étonnant en neuf ans. Il me semblait également que son regard ait changé. Ce n'était plus un gamin, moi non plus. Je me demandais d'ailleurs ce qu'il pensait de moi à ce moment précis, à quel point il me trouvait différente. Ce genre de retrouvailles était la seule occasion de voir ce contraste apparaître. Tout en posant mes mains sur mes genoux afin de souffler un coup, je me mis à sourire.

Liam était la dernière personne que je m'attendais à voir ici. Après ma grand-tante Gemma, peut-être. C'était normal d'un côté, la pauvre femme était morte il y a trente ans en se faisant piquer par un cobra alors qu'elle faisait un numéro de danse du ventre dans un cabaret. Elle avait, parait-il, de mauvaises fréquentations et de drôles de manières mais elle avait légué à la famille quelques beaux bijoux en or alors on tolérait la présence de ses clichés burlesques dans les albums de famille. Je crois que j'aurais aimé cette femme mais, que voulez-vous, la vie ne nous a pas donné l'occasion de vérifier cette hypothèse. Et puis c'est pas comme s'il n'y avait pas assez de cinglés vivants dans ma famille.

Quoi qu'il en soit, j'étais contente de le voir. Je me rappelais du jour où ma mère m'avait foutue dans cet avion pour Dublin. J'avais treize ans à peine et je me prenais pour une grande, coincée seule entre un businessman et une dame élégante aux escarpins à talons vertigineux. A Galway, j'eus la malchance de tomber dans une famille d'accueil complètement folle. Dans le mauvais sens du terme. Le père avait autant d'enthousiasme qu'un phasme aphasique, la mère était une maniaque psychorigide qui ne supportait pas qu'on mélange nos céréales autrement que dans un sens anti-horaire et le fils était un pervers sexuel refoulé qui volait toutes les petites culottes qu'il trouvait. D'un coup, je faisais moins la fière. Heureusement qu'il y avait les cours, heureusement qu'il y avait Liam. J'ai passé tout mon séjour collée à lui et il faut avouer qu'on a passé des moments mémorables ensemble.

MADJA - Et moi donc! C'est toi qui a traversé l'Atlantique!

Reprenant peu à peu mon souffle, je me redressai puis m'approchai de mon interlocuteur tout en regardant mon homme pingouin s'éloigner à un rythme bien moins soutenu qu'auparavant.

MADJA - Qu'est-ce qui t'amène à New York?


_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Jeu 2 Sep - 1:27

    C'etait bizarre de retrouver la jeune femme apres toutes ces annees. On avait passe de bons moments ensemble durant son sejour a Galway, meme si je me rappelle que ce n'etait pas rose tous les jours dans sa famille d'accueil. On a passe quasiment tout son temps en Irlande ensemble, et j'essayais de lui permettre de sortir de cette famille aussi souvent que possible. Elle avait donc passe beaucoup de temps a la maison, c'etait juste avant que mon pere ne meurt. J'avais essaye de garder contact, mais on etait trop jeune a l'epoque pour vraiment reussir a suivre une correspondance a distance, on s'etait donc perdu de vue. Et la mort de mon pere n'avait pas arrange les choses, je ne suis meme pas sur de lui en avoir parle dans une de mes rares lettres, j'ai pendant longtemps espere me reveiller de ce cauchemar et evitait d'en parler. Madja avait pourtant quasiment fait partie de la famille, mes parents l'adoraient. C'etait peut-etre pour ca egalement que je n'avais rien dit et que je n'avais pas vraiment garde contact par la suite, penser a tout ces bons moments me rappelaient ce qui s'etait passe par la suite.

    J'etais pourtant heureux de la retrouver apres tout ce temps, on avait probablement change tous les deux, mais j'esperais qu'on arriverait toujours a s'entendre. Physiquement elle avait change bien sur, elle s'etait affinee pour trouver une taille de jeune femme et non plus de jeune adolescente, son visage meme si on pouvait la reconnaitre bien sur, avait egalement perdue ses rondeurs encore enfantine. Je ne pouvais nier qu'elle etait devenue une charmante jeune femme.

    Je ne put m'empecher de sourire a la remarque de Madja, elle n'avait pas tort c'etait lui qui avait traverse l'Atlantique. Il avait d'ailleurs pense un moment a chercher a la contacter, mais etait persuade qu'elle habitait probablement a l'autre bout du pays pour ses etudes ou d'autres choses du genre. Elle lui demanda ensuite ce qui l'amenait a New-York.

    J'ai eu une proposition pour finir mes etudes a l'universite de New-York. J'ai failli refuser, mais ma mere m'y a pousse, j'ai donc accepte de quitter mon Irlande pour venir vivre ici.


Dernière édition par Liam Carroll le Ven 3 Sep - 12:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Ven 3 Sep - 2:26


Ces retrouvailles renvoyaient mon esprit à une époque très lointaine. Pourtant, je me revoyais descendre Shop Street après mes journées de cours ou m'asseoir dans l'herbe sur la place principale et refaire le monde en regardant le coucher du soleil comme si c'était hier. Je percevais encore les bribes de certaines effluves, les contours légèrement flous de paysages, le timbre assourdi des voix des personnes qui avaient peuplé mon quotidien pendant ces quelques semaines. Bien évidemment, je me rappelais plus précisément des détails qui caractérisaient Liam, son père, sa mère. Ces derniers s'étaient rapidement suppléés à ma famille d'accueil et, dès que j'en avais l'occasion, je m'enfuyais de la baraque des psychopathes qui me servaient d'hôtes pour me réfugier dans leur maison. J'avais l'impression de vivre quelque chose d'important, d'unique, de fort. Je me sentais grande. Je ne l'étais pas.

Je relevai le regard sur Liam et m'apprêtai à écouter la réponse à ma question. Je me demandais comment le gamin que j'avais connu avait bien pu tourner et ce que ces neufs années lui avaient réservé.

LIAM - J'ai eu une proposition pour finir mes etudes a l'universite de New-York. J'ai failli refuser, mais ma mere m'y a pousse, j'ai donc accepte de quitter mon Irlande pour venir vivre ici.

Tout en écoutant parler Liam, je me décalai vers la pelouse afin d'éviter de rentrer en collision avec une minette péroxydée en rollers fuschia qui n'avait pas l'air de maîtriser totalement la technique du freinage et qui dévalait le chemin cul en l'air et seins en avant. Franchement, certains dangers publics ambulants devraient se trimballer avec un gyrophare sur la tête. Une fois à l'abri, je reportai mon attention sur la voix de mon interlocuteur et appris ainsi avec stupéfaction qu'il étudiait dans la même université que moi.

Les coïncidences me sidéraient toujours et, n'étant pas fataliste, je savais apprécier leur saveur et parfois leur incongruité à leur juste valeur. Je me demandais souvent quelle probabilité deux personnes vivant à plusieurs milliers de kilomètres d'écart et dont les chemins s'étaient déjà croisés avaient de se rencontrer à nouveau ne serait-ce qu'une seule fois au cours de leur vie. J'écarquillai les yeux puis m'enquis de répondre d'une voix enjouée.

MADJA - Tu rigoles? C'est dingue, je suis aussi à la NYU! Qu'est-ce que t'étudies?

_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Ven 3 Sep - 13:14

    Les quelques semaines que Madjulinah a passe en Irlande avec moi avaient probablement ete les dernieres ou j'avais profite pleinement de mes parents et de l'insouciance de mon adolescence. J'avais garde de merveilleux souvenirs de ces quelques semaines passe ensemble. Pourtant, pendant longtemps j'avais essaye de ne pas trop y penser car j'aurais aime pouvoir revenir a ce temps-la. J'avais mis longtemps pour me remettre de la mort de mon pere, et surtout pour en comprendre la cause. Je m'etais alors eloigne de beaucoup de mes anciens amis pendant de longs mois me plongeant dans la solitude. J'avais fini par me faire une raison, meme si je n'ai apprit la raison de son suicide que 3 ans apres son deces et je lui en avais alors voulu d'avoir choisi la solution de facilite plutot que de se battre. J'avais ensuite reussit petit a petit a accepter la situation et a revenir vers mes amis et les autres.

    Quand j'ai recu l'offre de faire mes etudes a New-York, j'avais voulu la refuser pour rester pres de ma mere que j'aidais au maximum depuis que l'on s'etait retrouve tous les deux. Mais, elle me poussa a accepter la place qui etait pour elle la chance d'une vie, me promettant qu'elle viendrait me rendre visite et que je pourrais toujours rentrer pendant des vacances si je le souhaitais vraiment. J'y avais encore reflechi pendant quelques jours, et j'ai finalement accepte. Je savais que ca me ferait du bien de changer d'air et de decouvrir de nouveaux horizons.

    J'etais entrain d'expliquer les raisons de ma presence en ville a la jeune femme que je venait de retrouver quand je la vis reculer d'un pas avant de voir debouler une jeune femme en roller, qui etait la raison du retrait de la brunette. Je ne put m'empecher de sourire a la degaine de la jeune rollerbladeuse.

    La reaction de la jeune femme a ma reponse ne se fit pas attendre, et ce fut une joyeuse reaction. Qui aurait imagine qu'on se retrouve dans la meme universite totalement par hasard. Ce serait en tout cas agreable de connaitre quelqu'un a la NYU avant d'y entrer.

    Je crois que tu ne vas plus reussir a te debarasser de moi si on se retrouve en plus dans la meme universite !! Je vais faire des etudes de medecine. Je vais commencer ma 6eme annee. Et toi, tu fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Sam 4 Sep - 3:01



LIAM - Je crois que tu ne vas plus reussir a te debarasser de moi si on se retrouve en plus dans la meme universite !! Je vais faire des etudes de medecine. Je vais commencer ma 6eme annee. Et toi, tu fais quoi ?

J'esquissai un sourire, à moitié étonnée. Comme dit le célèbre adage, la pomme tombe parfois fort près de l'arbre. A l'époque, je l'avais toujours plus ou moins imaginé exercer ce métier, sans pouvoir réellement en expliquer les raisons. De toute manière, au bout du compte, faire le choix d'exercer une telle profession est quelque chose de viscéral. On aura beau écouter des centaines de témoignages et rédiger des dizaines de listes d'arguments pour et d'arguments contre, la décision finale se prendra avec les tripes, sous l'effet d'une attraction aveugle vers un métier qui nous est finalement encore complètement méconnu. C'était exactement ce qui m'avait poussée dans les bras de la science.

Je me souvenais très bien du père de Liam. C'était un homme charmant. Je l'avais d'ailleurs toujours trouvé beau pour un homme de son âge. Lui aussi se souvenait probablement de moi. A l'époque, je n'avais de cesse de le harceler de questions sur l'anatomie et la physiologie de l'appareil circulatoire sous les yeux parfois éberlués de son fils. Cela ne devait pas lui arriver très souvent de rencontrer des gamines aussi curieuses.

MADJA - Wow, médecine! Tes parents doivent être fiers de toi!

Le revers de la médaille lorsqu'on emboîte le pas d'un de ses parents sur la longue voie de la carrière professionnelle est qu'on craint constamment le regard critique de ce dernier. Pour ma part, j'avais besoin que mon père soit fier de moi, comme si le regard qu'il portait sur mes études pouvait influer sur l'amour qu'il pouvait avoir pour moi. De plus, nous ne pouvions nous empêcher de trouver des points de comparaison possibles entre nos deux cursus et j'éprouvais régulièrement la sensation de ne pas être aussi intelligente et studieuse que lui, bien que nous nous consacrions à deux domaines fort éloignés au sein du vaste monde des sciences. L'univers de la recherche académique était en effet tellement élitiste et les disciplines scientifiques liées par une interdépendance si intense que nous avions tous deux l'impression d'appartenir à la même communauté et je savais que dès la publication de mon premier article important dans la presse spécialisée, le regard des membres de cette grande famille ne pourrait s'empêcher de nous comparer. C'était incontournable.

MADJA - Je viens d'obtenir mon bachelor. A l'automne, j'entre en master de microbiologie et d'immunologie. Après... on verra!

J'élargis mon sourire. Je ne savais pas exactement où j'allais finir. J'avais parfois pensé à prendre le même chemin que Liam mais l'admission en faculté de médecine dans notre chère patrie nécessitant l'obtention préalable d'un bachelor voire de diplômes plus prestigieux, j'avais le temps de voir venir. Quoi qu'il en soit, je savais que je n'abandonnerai jamais ma blouse de labo, mes micro-organismes et mes microscopes.

_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mar 7 Sep - 22:53

    Ma mere l'est, enormement. Et encore plus que depuis que l'on m'a offert cette place pour etudier a NYU. Je pense que mon pere le serait egalement si il etait la.

    Ma mere n'avait cesse de me repeter depuis des annees qu'elle etait fiere de tout ce que j'entrepenais. J'etais heureux de voir qu'elle me soutenait, ce n'etait pas facile tout les jours. En effet, je conjuguais mes etudes de medecine avec un boulot a cote pour pouvoir me permettre de payer l'universite. L'offre pour etudier a NYU contenait une bourse qui etait egalement suffisante pour vivre dignement durant toute la duree de mes etudes. Bien sur, je ne pourrais pas me permettre de faire des folies souvent, mais j'avais apprit il y a bien longtemps a etre raisonnable et a faire attention a mes depenses.

    Je me rappela a ce moment-la que Madja n'etait pas au courant pour le deces de mon pere, et qu'elle allait se poser des questions.

    Je sais que j'aurais du te prevenir il y a longtemps, mais j'ai jamais trouve le courage de t'ecrire. Mon pere est decede peu de temps apres ton retour a New-York.

    Je savais qu'il y avait des risques qu'elle prenne mal la nouvelle etant donne qu'elle avait fait presque partie de la famille pendant plusieurs semaines a l'epoque, mais j'avais jamais trouve le courage de le faire. Chaque fois que je commencais les larmes embrouillaient mes yeux et je ne voyais rien de ce que je voulais ecrire, j'ai donc fini par abandonner.

    J'etais epatee par les etudes que Madjulinah avait entreprit, mais pas vraiment surpris. Deja en 2001 quand elle avait fait son sejour en Irlande, elle etait curieuse de tout un tas de choses, en particulier scientifique et je me rappelais les entendre en discuter pendant des heures avec mon pere. J'avais toujours su qu'elle irait loin dans la vie.

    Eh ben... Ca ne me surprend pas vraiment, j'ai toujours su que tu te dirigerais vers la voie scientifique. Tu as combien de temps pour te decider sur ce que tu veux faire ensuite ?

    [HJ : Desole pour le retard Sad]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mer 8 Sep - 3:59

LIAM - Ma mere l'est, enormement. Et encore plus que depuis que l'on m'a offert cette place pour etudier a NYU. Je pense que mon pere le serait egalement si il etait la.

A l'écoute de la réponse de Liam je fronçai les sourcils, sceptique. J'étais intriguée par la fin de sa phrase. "S'il était là". Je commençais à me demander si son père n'avait pas foutu le camp en Bosnie-Herzegovine avec la secrétaire ou la boulangère du coin, hypothèse qui me paraissait tout de même assez ahurissante. Toutefois, j'avais appris à ne pas me fier aux apparences et je ne parvenais pas véritablement à capter ce que cette formulation pouvait cacher d'autre.

Mon regard se voulut aussitôt légèrement plus inquisiteur bien que je m'efforçais de ne pas avoir l'air de le contraindre à une quelconque révélation. J'inclinais la tête de quelques degrés tout en fixant mon interlocuteur dans ses yeux qui ne semblaient plus aussi transparents qu'auparavant.

LIAM - Je sais que j'aurais du te prevenir il y a longtemps, mais j'ai jamais trouve le courage de t'ecrire. Mon pere est decede peu de temps apres ton retour a New-York.

Mon visage se figea, consterné. Je ne savais pas comment réagir. Je n'avais pas le droit d'être triste, pas devant son propre fils alors que pour ma part, j'avais seulement squatté sa maison pendant six semaines il y a neuf ans. Ce n'était pas correct. De même, je ne pouvais pas rester impassible, c'était un manque de respect et de toute manière, j'en étais incapable.

J'ouvris la bouche plusieurs fois avant de la refermer aussitôt. Je n'étais pas très douée pour gérer ce genre de situations. J'avais toujours entretenu des relations complexes avec l'idée de la mort. Elle avait fait partie de mon quotidien pendant de long mois. Toutefois, je ne parvenais toujours pas à l'appréhender de façon stable. Je soufflai tout en me disant que depuis le temps, il devait avoir fait son deuil et que ce qui pourrait bien sortir de ma bouche n'avait guère d'importance.

MADJA - Toutes mes condoléances... En retard, mais je le pense. Et ne t'inquiète pas, je comprends que tu n'aies pas pu m'écrire.

Je m'étais souvent imaginée dans cette situation, à devoir apprendre la mort d'un proche à l'ensemble de mon entourage et à revivre à chaque fois le déchirement de l'annonce. On ne s'imagine guère ce qui se trame dans la tête d'une gamine de dix-sept ans avec un frère à la guerre. Je m'imaginais donc aisément qu'il n'ait pas voulu, ni même pensé à me mettre au courant et je ne lui en voulais absolument pas.

LIAM - Eh ben... Ca ne me surprend pas vraiment, j'ai toujours su que tu te dirigerais vers la voie scientifique. Tu as combien de temps pour te decider sur ce que tu veux faire ensuite ?

J'essayais de rester concentrée sur le sujet mais, à vrai dire, j'étais encore légèrement sur le cul. J'étais stupéfaite.

MADJA - Je... deux ans, le temps de finir mon master. Putain Liam, je suis désolée.



_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 187
▬ Date d'inscription : 24/08/2010
▬ Age : 33
▬ Multicompte : Non


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Mer 8 Sep - 11:49

    Merci. C'est pas ta faute pour le retard.

    J'etais plutot surpris de la reaction de la jeune femme. Je pense que si j'avais ete a sa place, j'aurais pu comprendre apres un moment, mais sur le coup j'aurais pu mal le prendre. Ce n'etait pas comme si elle etait une inconnue, ou une simple amie. Elle avait passee de nombreuses heures chez moi, et mes parents l'avaient beaucoup apprecie.

    Je pouvais voir la surprise et la tristesse dans ses yeux a la nouvelle, et je ne savais pas vraiment comment reagir. J'avais depasse ce stade depuis un moment, bien sur mon pere me manquait toujours et j'eprouvais encore un pincement au coeur en parlant de lui. Mais, il restait en meme temps un ressentiment quand je pensais comment il avait mis fin a sa vie pour ne pas assumer ses responsabilites, nous abandonnant alors ma mere et moi.

    J'avais enchaine sur le sujet des etudes de la jeune femme, mais je pouvais voir qu'elle etait encore sous le choc de la nouvelle pour repondre a ma question. Elle s'excusa d'ailleurs. Je ne savais pas quoi dire, je ne voulais pas la mettre dans des etats pareils, mais je ne pouvais pas non plus lui cacher la verite plus longtemps. Ca aurait ete lui mentir.

    Si on avait ete 9 ans en arriere pendant son sejour a Galway, je l'aurais prise dans mes bras pour la consoler, mais trop de temps avait passer sans contact pour me le permettre. Je me contenta de m'approcher d'elle et lui caressa la joue.

    Ne t'inquiete pas je comprend. Je sais a quel point vous vous etiez bien entendu. Tu nous a beaucoup manque a tous les 3 apres ton depart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▬ Nombre de messages : 27
▬ Date d'inscription : 23/08/2010
▬ Age : 28
▬ Multicompte : Kaleigh Corso

Ill' be there for you
▬ Rps :
▬ Mes Friends.:
▬ Secret, Peur, Ambition, Rêve :


MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   Dim 12 Sep - 4:27

LIAM - Merci. C'est pas ta faute pour le retard.

A ce moment précis, j'étais davantage choquée que triste. Je me demandais comment un homme qui à l'époque m'avait eu l'air en parfaite santé et dans la force de l'âge avait pu décéder aussi brusquement. Toutefois, je n'osais pas demander à Liam plus de détails concernant le contexte entourant la mort de son père. Après tout, cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas été proches et je ne me sentais pas l'audace de lui poser une question aussi intrusive.

Je le regardais. Il avait dû vivre des putain d'années. Aujourd'hui même, il devait encore y penser avant de dormir ou au hasard d'une malencontreuse association d'idées. Ce genre de blessure ne se referme jamais. Toutefois, je ne parvenais pas à lire toute l'horreur et la peine qu'il avait dû ressentir sur son visage. Il donnait bien le change. Je me sentais un peu pathétique en face de lui, avec mes problèmes et mes réactions à la con.

Je n'avais jamais perdu quelqu'un que je considérais comme extrêmement proche et je redoutais ce moment qui finirait inexorablement par arriver. J'y pensais toutefois très régulièrement et cela pouvait même tourner à l'obsession, ce qui me poussait d'ailleurs parfois à surprotéger ceux qui m'étaient chers et que j'avais constamment peur de perdre. Souvent, lorsque je voyais des familles sortir d'une église lors de funérailles, je me disais qu'elles avaient en quelque sorte de la chance de croire que ce jour n'était que le début d'une longue attente en vue de joyeuses retrouvailles célestes. Pour ma part, je ne concevais aucune vie après la mort, aucune vie après la vie. Le décès, c'était la fin de tout. Seule la mémoire qu'ont de nous les autres persistait au delà de ce moment ultime.

LIAM - Ne t'inquiète pas je comprend. Je sais à quel point vous vous étiez bien entendu. Tu nous as beaucoup manque à tous les 3 après ton départ.

MADJA - Vous aussi, j'ai beaucoup pensé à vous.

J'esquissai un léger sourire alors qu'il passait sa main sur ma joue pour lui faire comprendre que j'allais bien.

La situation commençait à devenir légèrement pesante. En effet, je ne me sentais pas très à l'aise avec tout ce qui se rapportait aux effusions de sentiments. J'arrivais très bien à décrypter les émotions des autres et j'avais toujours été douée d'une empathie hors paire. Toutefois, lorsqu'il s'agissait de s'impliquer dans ce genre d'interactions, je préférais détourner la situation avec humour ou tout autre subterfuge visant à détendre l'atmosphère.

MADJA - Bon, on va boire un verre? J'avais pas autant couru depuis le jour où je me suis fait poursuivre par le psychopathe du port de Galway, je commence à me déshydrater!

_________________
    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬MADJA - OH YEAH!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson   

Revenir en haut Aller en bas
 

||Celui qui retrouvait une connaissance en faisant son jogging|| With Madjulinah A. Dawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Friends Like Us ! La suite de F.R.I.E.N.D.S :: Celui qui se détend ... :: Archives-